Ma Perle rare & le Mantra

Si vous m’aviez dit il y a 10 ans que je serais passionnée par le tissage de bijoux en perle, je pense que je vous aurais ri au nez et ne vous aurais jamais cru.

Pour tisser, il faut une concentration à toute épreuve. Si vous m’aviez dit il y a 10 ans que je serais passionnée par le tissage de bijoux en perle, je pense que je vous aurais ri au nez et ne vous aurais jamais cru.

d

Comme pas mal de choses dans la vie, en fait. Même mes supers copines, je ne les appréciais pas particulièrement à notre première rencontre (et vice versa je précise, hein!).

Le tissage des perles de rocaille, c’est du chocolat noir. Il faut du temps pour savoir l’apprécier. C’est un art au goût très prononcé, et la première fois cela peut être très fort. Trop fort. Comme l’amertume du chocolat noir.

C’est à cet instant précis qu’on tombe amoureux sans le savoir. Car ce qui reste après l’amertume, c’est la finesse du parfum. Ce goût qui vous fait voyager par delà les années.

Le tissage des perles de rocaille, c’est le voyage. Par la répétition. Le geste est répétitif mais se doit d’être fixe et régulier, à l’image de l’aiguille d’une montre ou d’une horloge.

L’art du tissage, c’est un mantra à lui tout seul. Car loin d’être ennuyeux, c’est la répétition qui crée la méditation. Et la méditation vous plonge dans un état d’éveil et de paix dont je ne connais pas le mot.

Vous êtes assis, là. Il est 19h30. Vous commencez votre bijou.

DSC_6123-001

Vous êtes assis, là. Il est 1h30. Vous achevez votre bijou.

bracelet4

Entre temps, il y a eu ces gestes précis, répétitifs. La pensée qui suit le fil de votre aiguille et devient comme le prolongement de votre corps. Un vrai outil de travail.

Entre temps, vous avez cheminé en vous même, en paix. En silence. En musique aussi.

Si vous avez les idées noires, tissez! Tissez vous verrez le résultat!

Si vous avez les idées claires, tissez! Tissez et venez me parler du résultat!

Un mantra ou deux en musique pour caler votre méditation :

A bientôt pour de nouvelles perles rares!

Enregistrer

Un bijou, une histoire

Comme bon nombre de mes copines étaient fan de mes créations et juste admiratives

Comme bon nombre de mes copines étaient fans de mes créations et juste admiratives des bracelets que je leur offrais pour différentes occasions, quelques unes d’entre elles insistaient :

« Mel, pourquoi tu n’ouvres pas ta boutique? Je suis sûre que ça marcherait, tes bijoux sont originaux et vraiment trop beaux franchement.Tu connais a little market? »

bracelet-bracelet-perle-de-cristal-noir-moo-18241642-dsc-4081-jpg-b558f2-1b37e_big

Ces compliments me touchaient c’est vrai, mais de la à ouvrir une boutique, et en plus je ne connaissais pas du tout a little market

Il me fallu près de 10 ans (le temps passe vite, rassurez-vous!) pour songer sérieusement à cette histoire de boutique. Comme rien n’arrive vraiment par hasard, j’ai poursuivi mes voyages un peu partout autour du monde, et j’ai été très surprise d’y découvrir la richesse des créations réalisées en perle de rocaille ou de cristal!

Que vous soyez au Mexique, en Inde ou en Amérique du Nord, chaque culture réalise des parures, des objets, des bijoux en perle de façon totalement différente. J’aurai l’occasion de vous en reparler, en images en plus!

Mais pour créer une boutique, une boutique en ligne je veux dire, il faut du temps. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup… de TEMPS.

Et vous l’avez deviné : Beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup…. de PERLES.

b1be020b42e6d3b44a376ef3a4f51e8c

Et puis un jour, les conditions sont réunies pour quelques temps : vous avez les deux à la fois.

Et je rajouterai : des super copines fans de vos créa, un homme Webdesigner (fan de vos créas qui regrette souvent de ne pas être né femme x)), des soeurs gestionnaires de boutiques, une famille de Guadeloupe toujours là quand il faut, comme il faut.

Alors, vous faites QUOI?!!

Vous m’avez compris 🙂 Bienvenue dans ma boutique en ligne :

https://www.alittlemarket.com/boutique/maperlerare-2762884.html

Je vous raconte les coulisses de cette création de boutique la fois prochaine autour d’un thé noir!

A tout bientôt!

 

Enregistrer

Enregistrer

De fil en aiguille…

Je me suis mise à tisser mes propres boucles d’oreilles, puis mes colliers, puis mes parures! Il y avait la parure du lundi, la parure d’humeur, la parure de fête aussi 🙂

J’étais tellement heureuse de pouvoir créer et porter des bijoux uniques! Oui car, dans le cadre de mon boulot, je me promenais souvent sur le fleuve du Maroni, et j’avais la chance de découvrir des bijoux traditionnels avec un oeil averti et passionné.

Et cela m’inspirais mes propres bijoux, que j’aimais revisiter avec des couleurs, des perles et des modèles tout à mon humeur 🙂

Rappelez moi de vous raconter la fabrication de mon premier métier à tisser, ça vaut le détour!

Autour de moi, mes collègues, mes amis, ma famille, même ma voisine Marina étaient souvent émerveillés par ces créations toutes particulières, qui demandent, il faut bien l’avouer, une grande patience et une minutie à toute épreuve!

Et puis un jour, il y eu le bijou coup de foudre! Par une inconnue, qui craqua littéralement sur un modèle que je portais au taf. Elle me demanda s’il était possible de lui confectionner la même paire, mais avec ses couleurs préférées (le rouge et l’or, de mémoire :)).

C’est comme ça que j’ai réalisé ma première paire de boucles d’oreilles pour quelqu’un! Quand je lui ai offert, elle était très émue et m’a glissé un billet si rond que j’en étais stupéfaite et m’a dit : »Je connais la valeur de ce travail et le tiens est vraiment magnifique. Je ne pensais pas pouvoir retrouver un motif comme celui là un jour. Je te remercie« .

C’est grâce à cette femme que j’ai ressenti ce que signifiait la reconnaissance de son travail.

Car lorsque je crée un bijou, il y a toujours cette émotion derrière, attendue, qui s’amplifie lors de sa remise. Et lorsque la personne ouvre le paquet….. C’est comme un saut dans le vide!

Rien que cela. Un vrai moment d’émotion. Et c’est pour cela que j’ai poursuivi la création de bijoux en perles de rocailles. Un bijou, c’est de l’émotion partagée 🙂

Et offrir de l’émotion, ça n’a pas de prix!

Le fil conducteur, la passion!

De fil en aiguille, un passe-temps se transforme en passion puis en amour sincère et durable

De fil en aiguille, un passe-temps se transforme en passion puis en amour sincère et durable 😉 ET tout cela sous vos yeux sans même vous en rendre compte! C’est complètement fou!

Petite illustration personnelle :

  • -« Mel, tu viens boire un verre avec nous sur la place?
  • – Oui j’arrive dans 5 minutes !
  • – Meeeeeeeeeeel, t’es prête ou quoi ça fait 10 minutes qu’on t’attend!
  • – Ouiiiiiii j’arriiiive j’ai presque finiii!
  • – Meeeeeeeeeeeeel!!!!!!!
  • – Voilàààà je suis LAAAAAAA! »

Et là, c’est le drame. Il y a le BIG noeud qui vient de se former et qui met en péril l’ensemble de ta CREATION que tu as mis au moins UNE HEURE à réaliser et que tu ne peux laisser entre la VIE et la MORT. 🙂

C’est le genre de début que j’ai connu en pratiquant le tissage « brick stitch » avec des perles de rocaille, sans livres et sans connexion WIFI. Ce qui me fascinait et me fascine toujours d’ailleurs, c’était d’observer un bijou avec attention pour comprendre comment il avait été réalisé.

Car si vous observez attentivement plusieurs bijoux tissés  en perles de rocaille, vous remarquerez assez facilement qu’ils ne se ressemblent pas.

Ils sont tissés, oui. Mais pas de la même manière. Mais ça, je vous en parlerai plus tard 🙂 !

Et reproduire un schéma peut s’avérer un vrai casse-tête, surtout au début… Mais s’il y a  Marina pas trop loin, vous êtes entre de bonnes mains 😀

Je vous montre l’une de mes premières créations? Vous moquez pas, hein!

dsc_8990-002

Et si le coeur vous en dit, partagez VOS premiers pas créatifs avec moi dans les commentaires ci-dessous!

 

 

 

 

Enregistrer