Un bijou de créateur

Quand je vous dis « Bijou de créateur », quel est le premier mot, la première couleur, la première qualité qui vous vient à l’esprit?

Quand je vous dis « Bijou de créateur« , quel est le premier mot, la première couleur, la première qualité qui vous vient à l’esprit?

En tant que créatrice de bijoux,  je me suis posée la question car le savoir faire du tissage des perles fait appel à des techniques particulières, souvent méconnues d’ailleurs, bien loin de ce que l’on appelle vulgairement de « l’enfilage de perles ».

L’art du tissage de bijoux en perle de rocaille et de cristal est véritablement particulier, et c’est pour cela que je ferai la différence suivante : un bijou de créateur & un créateur de bijou.

Je partage donc aujourd’hui ma réflexion de ce que représente à mes yeux ce terme, qui reste à développer et enrichir bien sûr d’autres réflexions car je n’ai volontairement pas été me documenter pour faire appel à mes représentations 🙂

Un bijou de créateur, c’est avant tout un bijou non industriel, réalisé en petite série, un modèle unique. Quand je pense « Bijou de créateur » je pense : unique, technique, savoir-faire, fait main, passion, artisanal, personnalisé, état d’esprit, mode de vie, créateur, artiste, relation humaine, rare … Et c’est là que je me rends compte à quel point créer un bijou dans son ensemble pour le vendre dans un second temps dépasse complétement l’aspect purement commercial.

Un bijou de créateur, c’est bien plus que vendre un produit à quelqu’un.Un bijou de créateur, c’est un mode de vie, de penser, une façon de vivre.

Vivre et penser que le bijou créé possède une valeur, celle du partage, de la considération, de la patience, de l’imagination, de l’émotion et du rêve. J’imagine la personne qui va porter le bijou, unique. Qu’il n’y en a pas deux comme elle. Pourquoi son bijou serait-il comme tous les autres?

Un être unique, un bijou unique.

Alors je me rends compte qu’un bijou de créateur c’est sortir du conformisme, c’est devenir soi, s’accepter, se développer. Sortir de l’achat de masse, ou tout le monde possède la même chose, sans distinction, sans personnalité, sans histoire.

Un bijou de créateur, c’est précisément une histoire. Que l’on porte & emporte partout avec soi.

Mes bijoux de créateur veulent raconter ces histoires. Des histoires d’amour, d’un jour ou de toujours, d’amitié, d’ancêtres, de rituels, de voyages

Qu’en pensez-vous?

dsc_2086

Enregistrer

Le fil conducteur, la passion!

De fil en aiguille, un passe-temps se transforme en passion puis en amour sincère et durable

De fil en aiguille, un passe-temps se transforme en passion puis en amour sincère et durable 😉 ET tout cela sous vos yeux sans même vous en rendre compte! C’est complètement fou!

Petite illustration personnelle :

  • -« Mel, tu viens boire un verre avec nous sur la place?
  • – Oui j’arrive dans 5 minutes !
  • – Meeeeeeeeeeel, t’es prête ou quoi ça fait 10 minutes qu’on t’attend!
  • – Ouiiiiiii j’arriiiive j’ai presque finiii!
  • – Meeeeeeeeeeeeel!!!!!!!
  • – Voilàààà je suis LAAAAAAA! »

Et là, c’est le drame. Il y a le BIG noeud qui vient de se former et qui met en péril l’ensemble de ta CREATION que tu as mis au moins UNE HEURE à réaliser et que tu ne peux laisser entre la VIE et la MORT. 🙂

C’est le genre de début que j’ai connu en pratiquant le tissage « brick stitch » avec des perles de rocaille, sans livres et sans connexion WIFI. Ce qui me fascinait et me fascine toujours d’ailleurs, c’était d’observer un bijou avec attention pour comprendre comment il avait été réalisé.

Car si vous observez attentivement plusieurs bijoux tissés  en perles de rocaille, vous remarquerez assez facilement qu’ils ne se ressemblent pas.

Ils sont tissés, oui. Mais pas de la même manière. Mais ça, je vous en parlerai plus tard 🙂 !

Et reproduire un schéma peut s’avérer un vrai casse-tête, surtout au début… Mais s’il y a  Marina pas trop loin, vous êtes entre de bonnes mains 😀

Je vous montre l’une de mes premières créations? Vous moquez pas, hein!

dsc_8990-002

Et si le coeur vous en dit, partagez VOS premiers pas créatifs avec moi dans les commentaires ci-dessous!

 

 

 

 

Enregistrer

Il était une fois, une perle d’amazonie…

Tout commence avec une perle. Une toute petite perle, qui roule jusqu’à moi.

 

Tout commence avec une perle. Une toute petite perle, qui roule jusqu’à moi.

Je suis partie vivre quelques années au coeur de la plus grande commune de France, Maripasoula.

Un village, un bourg ! Qu’on ne rejoint qu’en avion ou en pirogue, perdu au milieu de la forêt amazonienne, posé le long de l’immense fleuve, le Maroni 🙂

aerienne3_maripacayenne_082011_jv-19-001

Là bas, j’ai découvert (entre autres!) les cultures amérindiennes et bonies qui vivent le long du fleuve depuis des siècles, leurs savoirs-faire, leur mode de vie.

L’habileté de celles et ceux qui confectionnent des hamacs, des « pangi », des « portes-bébé » à partir du coton, qui sculptent des pagaies, des pirogues, des peignes ou des sièges dans le cœur des arbres ou des calebasses.

aerienne3_maripacayenne_082011_jv-42-001

Et puis un jour, j’ai rencontré Marina. Nous avons discuté, rigolé, apprécié ce moment ensemble et nous sommes revues. Elle est revenue, chaque jour un peu plus longtemps. Nos rires étaient interrompus de temps à autre par le vol de papillons 😀

Un après midi sur ma terrasse, à l’ombre d’une liane de jasmin, elle est arrivée avec un panier tissé en arouman (une plante tropicale qui ressemble à de l’osier). Elle l’a ouvert et là j’ai découvert un artisanat que je n’imaginais pas : des colliers, des boucles d’oreilles, des bracelets… des PERLES de toutes les couleurs !

Ca ressemblait un peu à ça, en mieux 😀 :

bijoux-001

Elle me montrait toutes les formes, toutes les couleurs, toutes les collections de sa boîte au trésor. Il y avait une parure pour toutes les occasions, tous les jours et toutes les couleurs ! AAAAAaaah ! Tous les modèles étaient sur la table, et je ne savais plus lequel je préférais. C’était merveilleux. Merveilleusement minutieux. Je voulais apprendre à « faire CA ! ».

A cet instant précis, il s’est passé quelque chose. Mais je ne le savais pas encore. Marina non plus d’ailleurs !

Mais le quotidien de nos vies nous emportait et jamais nous ne trouvions de moment pour apprendre ensemble.

Il fallu qu’un grave problème de santé m’immobilise pendant quelques mois pour qu’un jour Marina vienne me voir à l’hôpital et m’apporte…. Des perles, du fil et des aiguilles pour passer le temps !

Nous nous sommes regardées en riant, car à présent : nous avions LE TEMPS !

La suite de l’histoire, la prochaine fois! En attendant :

Parle-moi de toi! As-tu une passion? Un loisir créatif qui prend de plus en plus de place? Une découverte du bout du monde? Raconte-moi ton histoire, ça m’intéresse!

 

Qui est au bout du fil?

Si vous arrivez sur mon blog pour la première fois, c’est sûrement une…

Salut salut!

Si vous arrivez sur mon blog pour la première fois, c’est sûrement une petite perle qui vous a mené jusqu’à moi! Ou une histoire de bijoux, une histoire de voyage, ou encore une passion commune 😉

Je m’appelle Mélanie, j’ai 33 ans, je suis une voyageuse dans l’âme habitée par deux passions : le tissage des perles et la cétologie  (l’étude des mammifères marins ou baleines et dauphins). Ces deux passions m’ont emporté au bout du monde et j’ai parfois l’impression d’avoir mille et une vies en une seule…

Lire la suite de « Qui est au bout du fil? »